L’association Ex Machina est basée à Reims (51100) et a pour objets sociaux :

  • La recherche, l’étude, la pratique et la promotion des Arts Martiaux Historiques Européens (AMHE)
  • La reconstitution historique.

L’association a été fondée en août 2013 par un petit groupe d’amis ayant voulu mettre un cadre légal à leurs pratiques afin de pouvoir poursuivre les activités de manière conforme, sereine et sécuritaire.

Se plonger dans la reconstitution historique, c’est retrouver les vêtements, les armes, l’ambiance des siècles anciens.

Ex Machina reconstitue une unité militaire de la fin du XIIe siècle, une « dizaine ». Des hommes qui choisissent de vivre de la guerre, mais ne doivent fidélité à aucun seigneur sinon leur solde. Qu’on les appelle des routiers, des mercenaires ou Brabançons, ces personnes écument les routes d’Europe.

A partir de sources iconographiques, textuelles et archéologiques, les membres d’Ex Machina étudient, reproduisent et mettent en situation l’équipement et les tactiques de ces combattants anciens, dont on retrouve la trace dans un grand nombre de batailles médiévales, dont celles de la
Malemort (21 avril 1177)  et de Bouvines (27 juillet 1214)

Les routiers se distinguaient par leur courage et leur dévouement, notamment lorsqu’ils affrontèrent
les troupes de Philippe Auguste, roi de France.
Voici le petit hommage qui leur a été rendu par un Historien français :

« La gloire du courage, mais non pas la victoire, resta aux routiers brabançons ; ces vieux soldats, au nombre de cinq cents, ne voulurent pas se rendre aux Français, et se firent plutôt tuer. » Jules Michelet, Histoire de France, t.2, Paris, 1833, p. 515

Pratiquer les Arts Martiaux Historiques Européens, c’est redécouvrir des gestes pratiqués dans des formes de combats anciennes et de les faire revivre aujourd’hui, dans le cadre d’une pratique moderne.

De la lutte égyptienne (3000 avant notre ère) à la baïonnette décrite dans les manuels militaires du début du XXe siècle, les possibilités sont infinies !

Le champ d’étude des AMHE est très élevé et permet à chacun de satisfaire sa curiosité selon ses envies: recherche des techniques, pratique sportive, compétitions… La liste est longue !

En France, c’est la Fédération Française des Arts Martiaux Historiques Européens (FFAMHE) qui constitue la référence pour le développement et l’organisation de ces pratiques.
A l’échelle internationale, l’International Federation of Historical European Martial Arts coordonne les différentes fédérations nationales.

Ex Machina est affiliée à la FFAMHE depuis novembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *